Tenerife, grande île des Canaries – Partie #2

Foret de pins aux alentours du volcan de Chinyero

Vous voilà sur le deuxième article concernant mon voyage à Tenerife, une des superbes îles des Canaries. Si vous n’avez pas lu la première partie de mon voyage, vous pouvez le faire : ici !

 

Du coup pour cette deuxième partie, nous avons visité la deuxième moitié de l’île (la moitié Ouest!) et nous avons donc changé de logement. Une maison fort sympathique à El Palmar dans un tout petit village. Et ce logement merveilleux avait un… jacuzzi. Un bonheur après les randonnées !

 

Jour 7 : Le phare et la plage de Punta de Teno

La plage de Punta de Teno

Un petit parking se trouve non loin de la plage de Punta de Teno. Nous nous y sommes arrêtés pour aller à la plage. C’est une toute petite baie, c’est à dire qu’en face nous avons une vue panoramique sur des falaises extraordinaires. L’avantage, c’est que l’Ouest de Tenerife est bien moins touristique, donc malgré sa petite taille, elle n’est pas très fréquentée donc elle reste très agréable.

La playa Punta de Teno et sa belle vue
La Playa Punta de Teno et sa belle vue

Le phare de Punta de Teno

Un petit chemin part de cette plage et dure une centaine de mètres. Il longe les falaises et nous donne de magnifiques vues sur les vagues qui s’écrasent contre la roche. En haut du chemin se trouve un phare charmant et bien entretenu, mais où, à ma connaissance, il n’est pas possible d’entrer.

Le phare tout proche de la plage Punta de Teno
Le phare tout proche de la plage Punta de Teno

 

Jour 8 : Randonnées des Roques de Garcia & de Sámara

Randonnée des Roques de Garcia

La randonnée des Roques de Garcia est simple et assez courte. Environ deux heures, un faible dénivelé et un peu moins de 4 km. Vous pouvez retrouver l’itinéraire de randonnée sur ce site. Le spot principal, qui est juste collé au parking de départ de la randonnée, est généralement, envahit par les touristiques. Mais quels touristes ? Les touristes qui vont sur un site volcanique en sandalettes. Tout ça pour dire, qu’il ne faut pas y aller rebuter par l’amas de touristes, car une fois que vous débuterez la randonnée, il n’y a presque plus personne, alors que c’était en plein été ! Du coup, en toute tranquillité, nous avons eu droit à de magnifiques panoramas sur le Teide, les Roques de Garcia (qui sont les cheminées d’anciens volcans) et l’immense désert volcanique laissé par les diverses coulées de lave qui sont passées par là.

Vue sur les Roques de Garcia
Vue sur les Roques de Garcia
Panorama visible depuis le sommet des Roques de Garcia
Panorama visible depuis le sommet des Roques de Garcia
Panorama sur les falaises aux alentours des Roques de Garcia
Panorama sur les falaises aux alentours des Roques de Garcia

Randonnée de Sámara

Durant cette même journée nous avons également fait la randonnée de Samara. Une superbe ballade où nous avons pu découvrir les paysages hyper changeants de Tenerife. Nous débutons dans des paysages désertiques parfaitement noirs à cause des roches et du sable qui le compose, puis d’un seul coup, sans transition, des pins verts, qui ressortent verts fluo en contraste avec le sol foncé. Cette randonnée zigzague entre différents cratères de petits volcans. Hé oui, tous les volcans à Tenerife ne sont pas aussi grand que le Teide ! Mais en tout cas il y en vraiment beaucoup. Trois ont permis de former l’île, et d’autres ont continué à sculpter cette île magnifique. Vous pouvez retrouver un topo de la randonnée ici.

Le chemin de Samara qui slalome entre les pins
Le chemin de Samara qui slalome entre les pins
Panorama sur le paysage désertique où seuls des pins verts fluo survivent !
Panorama sur le paysage désertique où seuls des pins verts fluo survivent !

 

Jour 9 : Randonnée Barranco del Infierno

Barranco del Infierno est une réserve naturelle spéciale car fragile. C’est pourquoi le nombre de personnes sur la zone est limité à 300 par jour. Pour faire cette randonnée il faut réserver et c’est payant (8€ pour un adulte). Cela permet d’être équipé d’un casque en cas d’éboulement. La randonnée est de difficulté moyenne avec plusieurs passages avec du dénivelé. Les paysages sont magnifiques. Le chemin traverse entre deux falaises qui nous surplombent. C’est magnifique, la végétation est luxuriante, les roches sont superbes. Bref, cette randonnée est un vrai bonheur. Vous pouvez trouver des informations sur cette randonnée ici.

Chemin au coeur du Barranco del Infierno (Super joli le casque obligatoire, n'est ce pas?)
Chemin au coeur du Barranco del Infierno (Super joli le casque obligatoire, n’est ce pas?)
Les impressionnantes falaises du Barranco del Infierno qui nous conduise à une superbe cascade
Les impressionnantes falaises du Barranco del Infierno qui nous conduise à une superbe cascade

 

Jour 10 : Kayak avec les dauphins

En ce dixième jour nous avons choisi de faire du kayak avec des dauphins. Assez cocace comme journée, sachant que tout ce qui vit dans la mer m’angoisse, dauphins compris !

Aller… je ne réfléchi pas trop longtemps, et nous y allons. Ce serait quand même bête de rater ça!

Nous n’avons pas de photos puisque nous n’avions pas d’appareils waterproof. Du coup vous devrez me croire sur paroles. Nous avons eu la chance de voir plusieurs dauphins, des adultes, et des enfants ! Un superbe spectacle qui m’a fait, le temps d’un instant, oublier que ce sont des êtres marins. En bref, un moment extraordinaire où nous sommes juste spectateur de la beauté de la nature. Le fait que nous aillons choisi le kayak n’est pas anodin, car nous avons souhaité rester respectueux de l’environnement et de la tranquillité des animaux. Néanmoins nous avons croisé plusieurs bateaux à touristes venus pour la même chose que nous !

Ce que nous voulions faire également, mais nous n’avions pas le temps, c’était d’aller en haute mer voir des baleines. Et là, il aurait fallu un bateau ! Ces activités ont un coup certain (généralement aux alentours de 50€). A vous de voir, une chose est sûre, je ne regrette absolument pas !

 

Jour 11 : Randonnée/Balade proche de El Palmar

Le onzième jour a été placé sous le signe du repos. Pour récupérer un peu nous avons décidé de rester non loin de notre logement. C’est pourquoi nous sommes partis nous balader à l’aveuglette près de notre village. Une randonnée où nous avons pu croiser bon nombre de fruits à grignoter sur le passages, et autres jolies plantes !

Panorama depuis notre randonnée improvisée
Panorama depuis notre randonnée improvisée
Des petits fruits à grignoter sur le trajet…
(mais pas les figues de barbaries !)

 

Jour 12 : Cueva del Viento à Icod de los Vinos

La cueva del Viento est en fait une cavité creusée par le volcan Pico Viejo. Nous avons visité ces cavités (20€ par adulte), qui ressemblent à un dédale de labyrinthes sous-terrains dans des tunnels de lave. La visite guidée est magnifique et par dessous tout, très instructive. J’ai appris énormément sur les volcans, l’environnement qui se développe autour et les conséquences que cela implique. Vous pouvez trouver plus d’informations sur la visite ici. Nous n’avions pas trop le droit de prendre des photos, et celles que nous avons prises, dans le noir complet, ne sont pas fameuses.

De plus, cette Cueva se trouve à Icod de los Vinos, que nous avons visité aussi par la même occasion ! Une ville haute en couleur, pleine de verdure. D’ailleurs dans cette ville charmante on retrouve le plus grand et vieux Drago Milenario qui est un arbre absolument immense. Vraiment impressionnant. Autant vous dire qu’il faudra plus d’une dizaine de personnes pour en faire le tour !

Vue d'une des galeries creusée par un volcan.
Vue d’une des galeries creusée par un volcan. L’homme n’a absolument pas touché à cet galeries.
La sympathique ville d'Icod de los Vinos
La sympathique ville d’Icod de los Vinos

 

Jour 13 : Randonnée autour du volcan Chinyero

Le treizième jour nous nous sommes lancés dans une longue randonnée (6h) qui nous a été proposée par l’office de Tourisme du village où nous avons logé. C’est une randonnée customisé puisqu’elle passe par plusieurs chemins de randonnées. Nous avons emprunté le chemin de randonnée 49 depuis San José de los Llanos jusqu’à ce que le 49 s’arrête et rejoigne le chemin 48 (très long chemin de randonnée mais que nous n’avons emprunté que sur une partie). Nous avons donc bifurqué à gauche sur le 48 pour faire le tour du volcan Chinyero et donc avoir une vue à 360° de celui-ci.

Pendant cette boucle, on arrive à un embranchement ou on peut rejoindre le chemin 51 (ce que nous n’avons pas fait, nous avons continué sur le 48), et également, un peu plus tard, le chemin 50, qui nous conduit tout proche de San José de los Llanos. Cette randonnée a l’air compliqué avec mes piètres explications mais en réalité, elle est difficile physiquement parlant, car longue, mais très facile à suivre.

Cela dit, cette randonnée est magnifique, avec des paysages qui se succèdent, toujours plus différents et plus majestueux les uns des autres.

Foret de pins aux alentours du volcan de Chinyero
Foret de pins aux alentours du volcan de Chinyero
Fumée non identifiée provenant peut être d'un volcan... en tout cas il n'y a pas eu d'alertes à l'irruption !
Fumée non identifiée provenant peut être d’un volcan… en tout cas il n’y a pas eu d’alertes à l’irruption !
Voici les chemins que nous avons suivi. on peut raccourci la randonnée en ne faisant pas le tour du volcan.
Voici les chemins que nous avons suivi. on peut raccourci la randonnée en ne faisant pas le tour du volcan (comme sur la photo)

Bonus : Le… Jacuzzi !

Matin, midi et soir … bon ok j’exagère ! Mais quand même, sans cette merveille je n’aurai jamais pu récupérer des randonnées aussi vite et donc en faire autant  ! Le pied !

PS : La nourriture est également top à Tenerife !

Relaxation dans le jacuzzi
Relaxation dans le jacuzzi… Perfecto !

Petit récapitulatif des randonnées :

  • Roques de Garcia : 2 heures, 3.5 km, 211m de dénivelé positif, difficulté selon moi : facile
  • Samara : 3 heures, 5.1 km, 308m de dénivelé positif, difficulté selon moi : moyenne
  • Barranco del Infierno : 3 heures et 30 minutes (A/R), 12.6 km, un peu plus de 200m de dénivelé positif, difficulté selon moi : moyenne/difficile (car chaleur intense)
  • Volcan Chinyero : 6 heures (en faisant le tour du volcan, 3h et demi sinon), 12-14 km (pour le tour complet,10 sinon), je ne connais pas le dénivelé positif, difficulté selon moi : difficile sans entrainement

Laisser un commentaire